La vérité sur le tourisme sexuel impliquant des enfants.

Le tourisme sexuel impliquant des enfants est un marché qui devient de plus en plus rentable à mesure que l’industrie internationale du voyage se développe et que les voyageurs des pays riches recherchent des destinations plus isolées et exotiques dans les pays en développement pour leurs loisirs. Le phénomène est si grand qu’il représente dans certains cas entre 2 et 14 % du produit intérieur brut de pays. Qui est le touriste sexuel et dans quelle condition vivent-ils ?

Qui est un touriste pédophile ?

Un touriste pédophile est une personne qui voyage à l’étranger dans le but d’avoir des relations sexuelles avec des mineurs. Ce sont généralement des hommes, âgés de 40 à 60 ans, de toutes les classes sociales. La plupart des demandeurs de ce type de service viennent de l’Europe et des États-Unis. Ce ne sont pas nécessairement des pédophiles, mais plutôt ce que le ministère américain de la Justice appelle des « agresseurs temporaires ou situationnels », qui s’engagent dans des relations sexuelles avec des enfants si l’occasion se présente.

Pourquoi les mineurs sont-ils exploités sexuellement à l’étranger ?

Certains agresseurs sont attirés par l’anonymat que leur confère un pays étranger. Ils se sentent disculpés parce que cette relation illicite se déroule hors de leurs frontières. Beaucoup justifient leur comportement en faisant valoir que les enfants de ces pays ne sont pas tellement inhibés sexuellement ou qu’il n’y a pas tellement de tabou contre les relations physiques avec les mineurs. Ils croient également qu’ils leur font une faveur en leur donnant de l’argent pour leurs services et en réduisant leur pauvreté. Par ailleurs, les exploiteurs sexuels d’enfants restent informés en ligne. Des millions de garçons et de filles issus des secteurs les plus vulnérables de la société et principalement du monde en développement. Des études indiquent qu’ils sont soumis à la prostitution avec jusqu’à trente clients par semaine. Leur âge fluctue, mais récemment le nombre d’enfants de moins de 10 ans impliqués dans cette affaire a augmenté.